parole d'expert

Epargne salariale : la placer ou la percevoir ?
Bruno vous aide à faire le bon calcul.

L’épargne salariale, tous les salariés qui en bénéficient connaissent sans toujours savoir comment en optimiser l'utilisation. Quelles questions se poser face à son épargne salariale ? Comment gérer son intéressement ou sa participation ? Bruno, qui a en charge l’activité des prêts adossés à l’épargne salariale chez Financo, vous invite à vous poser les bonnes questions au moment du choix : bloquer ou non ses avoirs ?

Conseiller Financo
 

« L'épargne salariale est une épargne que les salariés peuvent se constituer au sein de leur entreprise. Elle s'appuie sur les mécanismes de la participation et de l'intéressement. La participation, obligatoire pour les structures de plus de 50 salariés, permet d'associer les salariés aux résultats de l'entreprise en leur redistribuant une partie du bénéfice réalisé. L'intéressement, lui, est facultatif. Il permet, si l'entreprise le souhaite, de verser une somme aux salariés en fonction de critères déterminés (chiffre d'affaire, productivité...).

Participation et intéressement peuvent être perçus immédiatement (et dans ce cas sont intégrés aux revenus imposables) ou placés pendant 5 ans sur un plan d'épargne salariale (PEE, PEI, PEG, PERCO, compte bloqué)*, avec une possibilité de déblocage anticipé dans un certain nombre de cas prédéfinis par le législateur.

La question que chacun doit donc se poser au moment de percevoir ces sommes est la suivante : les percevoir, malgré l'imposition, ou les bloquer sur son plan d’épargne et bénéficier d'éventuels avantages fiscaux ?

Pour y répondre, il y a différents éléments à considérer. D'une part, les avantages du plan d'épargne salariale : se constituer une épargne, être exonéré d'impôt (hors CSG/ CRDS) sur les sommes placées, bénéficier d'un éventuel abondement proposé par l'entreprise, mais avec la contrainte de voir les sommes bloquées pendant 5 ans (sauf cas de déblocage anticipé prévus par la loi). D'autre part, la possibilité d'utiliser immédiatement ces sommes, avec une autre contrainte non négligeable : leur intégration dans les revenus imposables. Il ne faut donc pas hésiter à réaliser une simulation de son imposition (site www.impots.gouv.fr) pour déjà avoir une petite idée de ce qui est envisageable.

Financo propose une alternative intéressante : le prêt adossé à l'épargne salariale, qui permet à la fois de placer son épargne tout en en profitant immédiatement. Il permet en effet de réaliser ses projets sans attendre la date de déblocage en bénéficiant à l’avance des sommes bloquées. Le capital emprunté est ainsi remboursé grâce au déblocage, le temps venu, de l'épargne salariale. Une solution astucieuse et sûre, puisque la somme empruntée ne peut dépasser le montant de l'épargne salariale bloquée. Un produit à étudier attentivement.»

*Plan d’Epargne Entreprise, Plan d’Epargne Inter-Entreprise, Plan d’Epargne Général, Plan d’Epargne Retraite Collectif.

Pour en savoir plus et faire une simulation en ligne :
http://www.financo.fr/credit/financement/avantage-pret-epargne

retour à la newsletter
Newsletter Financo, spéciale Noël